top of page

Cher Oracle,

J'utilise mon précédent Oracle Delphi MkV depuis près de 20 ans… et au cours de la dernière année, j'ai décidé de l'améliorer. Comme Oracle offre la possibilité d'effectuer des mises à niveau dans différentes parties, l'ensemble du processus de mise à niveau a pris près d'un an pour finaliser l'Oracle Delphi MkVI de deuxième génération.

À mon avis, c'était très riche comme expérience personnelle de faire ce genre de mise à niveau en plusieurs parties, car tout le processus m'a permis d'en apprendre beaucoup plus sur les fonctionnalités d'Oracle Delphi et j'ai aussi compris la philosophie de conception de Jacques. 

La première mise à niveau consistait à changer le moteur et la carte d'alimentation. J'avais déjà Turbo Power Supply MkI, et l'alimentation a également été remplacée par la version actuelle MkII. Lorsque j'ai fait cette mise à jour, l'amélioration a été immédiate. À mon avis, le nouveau moteur est beaucoup plus puissant que l'ancien moteur, offrant plus de force pour le couple. Avec ce moteur, l'arrière-plan du son est beaucoup plus silencieux et la musique apparaît et émerge avec plus de clarté, de naturel et de force. Aussi esthétiquement, j'aime beaucoup plus la carte électronique étendue. La boîte en aluminium est plus grande que la précédente et les sélecteurs de vitesse sont plus courts qu'auparavant. L'aspect général est plus robuste qu'auparavant. L'amélioration était vraiment significative, beaucoup plus de silence lorsque le stylet touchait les bosquets de Lps, une plus grande clarté était perçue immédiatement.

La deuxième mise à niveau consistait à changer le plateau et le sous-châssis en aluminium. Dans cette étape, je voudrais souligner la commodité d'utilisation du nouveau plateau en deux parties. Je suis particulièrement maladroit et installer la ceinture en caoutchouc a été un travail très difficile pour moi. De plus, j'ai utilisé pendant de nombreuses années Linn LP-12 et j'apprécie vraiment le nouveau plateau 2 pièces, c'est beaucoup plus facile et confortable à gérer que le plateau MkV précédent.

La troisième mise à niveau consistait à configurer MVSS dans le châssis principal.

Comme je l'ai déjà dit, je suis particulièrement maladroit, j'ai été un peu compliqué à gérer avec des gels, etc., mais l'amélioration a été immédiate et très importante. Plus d'extension et de volume dans les graves, le son était bien détendu et stable. C'était vraiment important d'introduire la modification ! La quatrième et dernière étape consistait à changer le châssis principal de l'acrylique normal à la base en granit noir. On m'a suggéré avec mon ami en Corée qui utilisait auparavant la base en granit massif pour MK V. J'ai donc demandé spécialement à Jacques pour la base.

La base en granit est vraiment impressionnante. Une grande base circulaire en acier est fixée dans la base pour mettre en place le moteur et la carte électronique. Le poids est vraiment important, l'épaisseur est très élevée, beaucoup plus importante que l'acrylique précédent et à mon avis, cette mise à niveau finale a été l'amélioration la plus importante et la plus significative. Comparé à la base acrylique précédente, le changement est ÉTONNANT et ÉTONNANT !! Jusqu'à présent, à mon avis, l'équilibre sonique/tonal d'Oracle Delphi était clairement axé sur les moyennes et hautes fréquences. La priorité était dans les moyennes et hautes fréquences et l'équilibre tonal n'était pas si parfait. Maintenant, l'équilibre total est absolument parfait. Maintenant, à mon avis, la force des basses a été augmentée de plus de 30 à 40 %. Il y a beaucoup plus de force et de volume dans la zone des basses. Et étonnamment, plus d'extension et plus de volume dans la zone des basses signifient également plus de clarté pour les moyennes et hautes fréquences en même temps.

Mon LP préféré pour tester la platine ou le système phono en général est Bach Misa BWV 232 enregistré par Archiv (enregistrement original de Karl Richter). L'¨Agnus Dei¨ final est vraiment très difficile à reproduire. Au début, la voix de contralto émerge mais avec le chœur complet, l'orchestre et la trompette à la finale, la plage dynamique est de compliquer et les derniers 2 cm de bosquets à l'intérieur de Lps sont un enfer et un défi pour une bonne reproduction. Avant, la voix du contralto était comme une figure unidimensionnelle gravée dans la pièce. La voix de contralto était coincée dans la table, maintenant la voix de contralto émerge verticalement créant une scène sonore incroyable. Avant toute voix de chœur n'était pas possible de distinguer, maintenant chœur féminin et chœur masculin sont clairement localisés, chaque voix est possible de localiser à l'intérieur de l'incroyable scène sonore développée à la largeur, au sommet et à la profondeur de ma salle de musique offrant une incroyable et une scène sonore en perspective beaucoup plus réaliste.

Un autre de mes LP préférés pour tester le système phono est le numéro original de Cantate Domino par Proprius. Ma pièce d'écoute a un haut plafond, environ 4ms du sol au sommet très aéré et ouvert. Dans la face B de ce disque, la voix de soprano est fantastique et le son de l'orgue émerge comme par magie du haut de mon plafond (4ms !!) et non du haut-parleur, recréant exactement l'emplacement de l'orgue !! Cela peut être la vérité ??

Vraiment, je suis très très heureux de toutes les améliorations et je tiens à exprimer ma gratitude à Jacques et Martin pour leur soutien.

Meilleures salutations,

Dante Choi

Cher Oracle,

       Eh bien, cela fait longtemps et j'ai été très occupé à optimiser mon système audio pour la pièce, quelque chose que j'ai longtemps négligé. Au cours du processus, j'ai pris conscience de l'extrême sensibilité des moindres ajustements de placement et de pincement des haut-parleurs par rapport à la scène sonore et à l'imagerie. Je pense que je l'ai enfin réglé. Ce n'est qu'après avoir accompli cela que j'ai introduit Oracle Delphi dans l'équation. Je dois préciser que suite à notre installation, j'avais encore beaucoup de travail à faire pour remonter le bras de lecture qui avait été mal installé par l'ancien propriétaire. J'ai trouvé un site Web où j'ai pu télécharger un rapporteur de montage de cartouche (type arc) pour ma broche spécifique à la distance de pivotement afin de faire une configuration correcte. J'ai opté pour la géométrie Loefgren B, mais j'étais beaucoup plus préoccupé par l'azimut que par le porte-à-faux. Le porte-à-faux de ma cartouche Dynavector était sensiblement tordu, ce qui rendait le réglage très difficile. J'ai même acheté un microscope numérique bon marché pour que mon ordinateur puisse m'aider. Ensuite, j'ai laissé par inadvertance le ressort de la montre se dérouler sur le mécanisme anti-patinage Moerch et j'ai dû contacter M. Moerch pour obtenir de l'aide. Il était très aimable. Bien que je sois en train d'auditionner d'autres cartouches, je suis assez satisfait du son de l'Oracle avec le Dynavector. J'ai été étonné de la réponse des basses bien définie. Je dois souligner que j'ai apporté quelques ajustements à la suspension d'Oracle depuis notre dernière conversation. Parce que la courroie d'entraînement roulait si bas, j'ai retiré les contre-écrous 1/4-20 et légèrement abaissé la suspension conformément aux instructions d'origine du Mk 1, permettant à la courroie de rouler plus haut et au centre de son chemin de guidage. J'ai effectué le réglage final de la résonance en plaçant soigneusement le poids suspendu.

               Semble bien fonctionner. J'ai aussi remarqué un léger bruit du palier principal avec le plateau qui tourne. Après avoir retiré le couvercle du puits de roulement, j'ai découvert une petite quantité de débris et je l'ai soigneusement nettoyé avec de l'essence minérale, puis rempli d'huile. En fait, je l'ai trop rempli selon vos conseils et j'ai nettoyé le trop-plein. Le roulement est maintenant silencieux. J'apprécie ma collection de disques depuis environ 2 semaines. Cela a été une joie. Je ne saurais trop vous remercier, vous et vos associés, de m'avoir fourni un service client aussi exemplaire. J'ai commencé à vous considérer comme un ami et j'espère que nous pourrons continuer à correspondre de temps en temps. J'inclus également quelques photos de l'Oracle occupant la place qui lui revient dans mon système :

            La dernière photo montre l'Oracle en haut à gauche, en dessous se trouve mon étage phono Pass Aleph Ono et en dessous, mon préampli Bel Canto. Le rack central abrite un tuner Magnum Dynalab modèle MD-103 intégré dans une armoire personnalisée avec un Magnum Dynalab Signal Sleuth, en dessous un lecteur CD Lyngdorf et un appareil de correction de pièce numérique Lyngdorf RP-1 RoomPerfect. Une alimentation Furman se trouve en bas. Les amplis de chaque côté sont des monoblocs Clayton M70, délivrant 140 watts par canal de puissance pure de classe A dans mes haut-parleurs Gallo Nucleus Solo de 4 ohms (abandonnés depuis longtemps). Voilà. Veuillez également exprimer ma gratitude à Messieurs Riendeau et Nadeau pour leur aide.

 

Meilleurs voeux à vous et au revoir,

 

Taylor Tronzo, avril 2017

          Environ un an après avoir acheté mon mkV Oracle Delphi, j'ai mis à niveau le roulement vers le nouveau roulement mkVI. Cela m'a donné une amélioration immédiate des détails internes et de la dynamique, avec un son globalement plus doux. Pour le prix, il s'agit d'une mise à niveau sans prise de tête si vous avez une table plus ancienne.

 

         Environ un an plus tard, j'ai envoyé mon mkV pour installer le MVSS et mettre à niveau l'alimentation Turbo Power vers le statut mkII. Pendant qu'il était parti, j'ai amélioré mes amplis, il était donc un peu difficile de dire à quel point le mkII Turbo améliorait le son, mais j'ai remarqué une amélioration de la stabilité de la vitesse. Le MVSS était cependant facile à évaluer, en commençant sans le liquide d'amortissement, puis en l'ajoutant. Le MVSS a apporté une amélioration à couper le souffle dans tous les domaines, mais surtout une amélioration de l'impact dynamique. La batterie et les pianos étaient beaucoup plus réels et étoffés. La scène sonore était également beaucoup plus profonde et plus large qu'auparavant.

 

        La semaine dernière, j'ai reçu ma nouvelle base améliorée avec l'électronique et le moteur mkVI gen 2, pour amener mon mkVI complètement au niveau mkVI gen 2. J'écoute maintenant mon "nouveau" mkVI gen 2, et tout ce que je peux dire c'est… Wow !! Quelle belle amélioration avec la nouvelle base, et il ne m'a fallu qu'un peu plus d'une heure pour tout échanger de l'ancienne base à la nouvelle. Je suis sûr que cela peut être fait plus rapidement, mais j'ai pris mon temps et j'ai dû chercher quelques outils en cours de route. Une clé Allen pour les coupelles MVSS et quelque chose pour saisir les contre-pieds de la tour sans dommage. Les ressorts étaient parfaits lorsqu'ils ont été déplacés vers la nouvelle base, donc je n'ai même pas eu à m'y ajuster. En fait, le seul ajustement que j'ai dû faire, à part le nivellement, était de régler la vitesse, qui était juste un poil lent à la fois sur 33 et 45.

           C'est certainement une mise à niveau intéressante; juste derrière le MVSS, car la scène et le son sont plus larges, plus profonds et plus expansifs. Le piano est plus réaliste et nettement moins pitchy. Les basses sont également plus profondes et plus articulées. Même les aigus sont plus doux et plus faciles à entendre (cymbales et tambourin, c'est-à-dire), ils ressemblent beaucoup plus à des cloches. Les basses et les aigus ajoutés rendent le son global plus équilibré, avec plus de détails et de nuances. Une fois de plus, il y a une énorme amélioration dans mon système. La scène sonore est à nouveau élargie avec encore plus de profondeur. Les images sont plus étoffées avec une plus grande sensation d'espace. Les dynamiques micro et macro sont améliorées. J'ai l'impression d'avoir une toute nouvelle collection de disques.

 

          C'est incroyable pour moi de voir combien de sons supplémentaires sont cachés dans ces rainures. Merci d'avoir créé cette platine et de continuer à l'améliorer d'une manière qui ne m'oblige pas à acheter une toute nouvelle table. Toutes vos mises à niveau sont d'énormes améliorations par rapport au tableau de base d'il y a quelques années. Bravo à Oracle et au nouveau mkVI gen 2 Delphi.

          Je voulais envoyer une note rapide pour vous remercier pour la mise à jour la plus récente de mon fidèle Oracle Delphi MkIII.  C'est un peu une erreur de décrire ma Mk III comme telle, vu qu'il y a beaucoup plus de neuf que d'ancien en elle.  Comme vous vous en souvenez peut-être ou non, j'ai acheté cette Delphi d'origine propre avec un moteur en panne et j'ai rapidement demandé votre aide pour résoudre le moteur mort.  Cela a commencé une série d'améliorations qui ont été récemment couronnées par le remplacement du roulement principal.  J'ai été choqué lors de l'installation du sous-châssis et du roulement principal nouvellement usinés que le caractère de la Delphi a été transformé.  Il a toujours été une table musicale très mélodieuse qui récompense une écoute prolongée, mais il y avait quelque chose de nouveau avec ce roulement Mk VI.  L'arrière-plan est devenu complètement silencieux et la musique est devenue beaucoup plus percutante et superposée.  J'ai parcouru disque après disque en essayant de m'assurer que ce n'était pas mon imagination.  Ce n'est pas le cas.  Cette platine, qui, je crois, a été fabriquée à l'origine en 1984, sonne bien mieux que les nouvelles tables méga dollars.  Cela ne fait pas de mal non plus qu'il soit beau à regarder et qu'il n'utilise pas une grosse masse d'aluminium et de granit.


            Je suis tellement fier de posséder ce produit, non pas en raison d'une exclusivité perçue, mais en raison de la valeur audio et de l'excellence de la fabrication. Merci beaucoup Jacques d'avoir construit de superbes platines et de continuer à soutenir les utilisateurs de produits de la formidable histoire de votre entreprise.

 

James Giles, mars 2016

Lecteur Oracle Paris CD 250 revisité

 

Une mise à niveau?

Quelle mise à niveau ?? Impossible.

 

          Ce fut ma réaction immédiate à une invitation de Jacques Riendeau d'Oracle Audio Technology à apporter mon lecteur Paris CD 250 au siège social d'Oracle à Sherbrooke, au Québec et à "faire de la place pour plus d'émerveillement sonore...". déjà époustouflé par le Paris. L'idée que ça pourrait aller encore mieux ne m'avait jamais traversé l'esprit. Comment, après tout, améliore-t-on la perfection ?

 

           Pour beaucoup, une telle considération ne constituerait pas un argument valable. Après tout, il existe depuis longtemps une compréhension tacite selon laquelle le but de l'audio haut de gamme est de reproduire le plus fidèlement possible l'expérience d'une performance en direct. Bien que je n'aie aucune envie de contester cette question, je voudrais suggérer que nous avons atteint un point où la question la plus appropriée demande si nous pouvons apprécier la musique enregistrée autant ou plus que nous ne pouvons apprécier une performance en direct. Plus d'un an avec le Paris 250 m'a convaincu que la réponse à cette question est un oui retentissant !

            En tant qu'amateur de musique live, j'ai assisté à des centaines de concerts d'artistes que j'apprécie et respecte. La grande majorité de ces performances tomberaient sous la rubrique très large de la musique «americana». Au cours des dernières années, cependant, j'ai découvert que l'expérience musicale en direct est compromise par un certain nombre de facteurs, les publics grossiers et les prix exorbitants des billets étant deux des principaux coupables. La conséquence fréquente est que le plus souvent, je me retrouve à attendre avec impatience la fin du spectacle pour pouvoir rentrer chez moi et profiter de la musique. Cela ne veut pas dire qu'écouter de la musique sur mon système domestique est la même chose que d'y être ; ce n'est pas. Ce que je suggère, c'est qu'en soi, la musique jouée via le Paris 250 offre une expérience différente mais tout aussi enrichissante. Cela est dû au fait que le Paris 250 offre une dynamique d'écoute si convaincante qu'il ne me faut presque aucun effort pour croire que j'apprécie la musique qui se passe ici (c'est-à-dire ma pièce d'écoute) et maintenant. Ajoutez des chandelles et une bouteille de bon vin, et nous avons créé l'ambiance parfaite pour une performance intime. Pour renforcer le fait que je ne suis peut-être pas le seul à arriver à cette conclusion, il est utile de savoir qu'au cours des dernières semaines, à la suite d'une séance d'écoute, deux invités de notre maison ont déclaré qu'ils préféreraient l'expérience d'écouter de la musique joué sur le Paris 250 à un spectacle vivant dans une salle de concert. Il est important de comprendre ici que ces observations n'étaient pas sollicitées. La ou les seules opinions que je recherchais concernaient les réflexions de mes amis sur la musique que nous jouions, pas sur l'équipement !

 

             Avant d'aller plus loin, permettez-moi s'il vous plaît cette clause de non-responsabilité : je ne suis ni par vocation ni par vocation un critique audio. Le seul changement apporté à mon système depuis mon examen précédent est la mise à niveau vers le Paris 250. Tous les autres composants connexes - amplificateur intégré Exposure 2010S2, haut-parleurs Fritz Carbon 7, interconnexions Twisted Pair Designs Ascent Series, câble de haut-parleur Blue Jeans - restent exactement tels qu'ils étaient il y a un an. Tous ont été achetés sur le budget très limité de mon enseignant à la retraite, et il est peu probable que certains soient remplacés dans un avenir prévisible. Le fait que j'ai le Paris 250 upgradé dans mon système est d'abord et avant tout un témoignage du service à la clientèle de premier ordre d'Oracle, mais aussi une heureuse conséquence du fait que j'habite à seulement environ une heure de la base d'opérations d'Oracle à Sherbrooke, Québec. La seule indication visible de la mise à niveau est une nouvelle façade sur laquelle les petites icônes de fonctionnement manuel (Play, Stop, Skip, etc.) ont été recréées avec un contraste blanc sur noir plus clair et plus facile à lire. Alors, comment les performances du Paris 250 s'améliorent-elles avec la mise à niveau ? Eh bien, à plus d'une occasion, j'ai lu des déclarations à l'effet que "la musique vit dans le médium". Si mon expérience avec le Paris 250 est un indicateur, je ne serais pas enclin à être en désaccord. Bien que je ne l'aurais jamais remarqué avant la mise à niveau, je réalise maintenant que le son dans les médiums était, par comparaison et faute d'un meilleur terme, légèrement plus fin. Avec la mise à niveau, il est encore plus pleinement réalisé. Le mélange des instruments et des voix est encore plus précis que dans la première incarnation du Paris 250, donnant encore plus l'impression que les musiciens sont présents dans la salle d'écoute. Ce que nous avons ici n'est pas une dynamique de « mur du son ». Plutôt, l'immersion est le mot qui vient à l'esprit. La musique est sans retenue. Arrivant en couches, il habite l'espace acoustique et entoure l'auditeur. La texture organique des instruments acoustiques et de la voix humaine est parfaitement rendue. À aucun moment je n'ai entendu des composants créer cette impression dans la mesure où mon propre système transmet avec le Paris 250 comme pièce maîtresse.

 

              Pendant 25 ans, ma référence incontournable pour évaluer de nouveaux composants pour mon système a été Famous Blue Raincoat, la merveilleuse collection de chansons de Jennifer Warnes par Leonard Cohen. Succomber à la présomption qu'il ne s'agit que d'une sélection de "couvertures" - un terme que je déteste profondément - serait bien en deçà de la vérité. En tant qu'amie proche de Leonard Cohen et chanteuse suppléante dans son groupe, Mme Warnes a vécu avec ces chansons pendant de nombreuses années. Par conséquent, elle est largement reconnue comme une interprète extraordinaire de l'œuvre de Leonard Cohen, et sur ce superbe enregistrement, elle s'approprie chacune des neuf chansons (ou treize sur la récente réédition de Porch Light). Aucune chanson de l'ensemble ne le démontre mieux que la sublime "Jeanne d'Arc", un chef-d'œuvre de près de huit minutes tout au long duquel elle et "Lenny" lui-même engagent un dialogue entre l'héroïne de la chanson et le feu qui est sur le point de la consumer. L'expérience d'entendre ce tour de force via le Paris 250 donne l'impression irrésistible que les chanteurs, leurs accompagnateurs et le « Angel Choir » qui les soutient ont pris une présence presque palpable.

 

             De mon point de vue, l'une des offres les plus importantes de l'année dernière est Live at the Academy of Music 1971, la merveilleuse version améliorée du groupe des concerts Rock of Ages. C'est un enregistrement que j'ai chéri depuis qu'il est devenu disponible sur vinyle sous le nom de Rock of Ages en 1972. Lorsque j'ai joué ce nouvel enregistrement sur la version pré-améliorée du Paris 250, j'ai été ravi de l'amélioration du son. De toute évidence, c'était aussi bon que possible. Eh bien, détrompez-vous! Aussi excellent que le Paris ait fait dès la sortie de la boîte, je n'étais pas préparé au degré de changement que j'entendais avec la mise à niveau. La définition des voix et des instruments doit être entendue pour être crue. "The Night They Drove Old Dixie Down" en est un parfait exemple. La contribution subtile mais puissante de l'étonnant fausset de Richard Manuel dans le refrain émerge avec une clarté immaculée. Frissons!

 

               Permettez-moi de conclure par cette question simple (quoique longue) : compte tenu de tous les facteurs, est-ce que je préférerais être assis dans une salle de concert pour une performance de l'un de mes artistes préférés ou me détendre dans ma salle d'écoute avec un enregistrement de ce même artiste jouant sur mon système audio basé sur Oracle Paris 250 ? Sans hésitation, la réponse est que je choisirais à chaque fois la musique de ma pièce d'écoute. Essentiellement, l'introduction de l'Oracle Paris 250 en tant que composant de source primaire dans mon système audio compense complètement le vide que les prix prohibitifs des billets de concert ont créé. D'après mon expérience, aucun autre composant ne permet aux enregistrements de réaliser pleinement leur potentiel en tant qu'enregistrements dans la mesure où le Paris 250 a atteint. L'Oracle Paris 250 est vraiment très bon.

 

Jim Laclai r

juin 2015

"Je viens de jouer le premier album sur mon Alexandria de 30 ans !! Wow ! Ça sonne fantastique !!

 

Merci beaucoup! J'apprécie vraiment toute votre aide !"

 

Meilleures salutations,

Douglas

janvier 2016

Après nous avoir donné sa bénédiction pour utiliser sa belle photo et ses commentaires, M. Douglas a ajouté ceci à sa réponse :

 

"Je n'ai aucun doute - acheter mon Alexandria est le meilleur investissement en équipement audio que j'aie jamais fait !"

 

Cordialement,

Douglas Smith

Mars 2016

bottom of page